Au Nord, la fraternité a droit de cité Écrit par  Catherine Walgenwitz

Tournoi de foot intergénérationnel, sports de combat, pétanque, jeux d’enfant... les associations de quartier se mettent en quatre pour leur Frater’cité. Sur le domaine de Fontainieu à Saint-Joseph, elles font vivre la fraternité pour sortir des clichés sur les quartiers Nord de Marseille.

 

 

 

.« Cette fête, c’est la fraternité entre tous les quartiers de Marseille, pour dire à un moment donné, la vraie image de Marseille, c’est celle-là. Pas celle des règlements de comptes et des soucis du quotidien. On focalise depuis des années sur la mauvaise image de Marseille et on oublie le travail associatif. » Lyece Choulak, membre de l’Association de médiation sociale (AMS), représentant de l’association Zik Animation, est fier du travail accompli.

 

Pour ce premier Frater’cité, qui s’est déroulé tout au long de la journée d’hier au domaine de Fontainieu dans le 14e arrondissement de Marseille, de nombreuses associations de quartier ont ouvert leur stand et proposé des animations sportives et ludiques à un public hétéroclite. Une rencontre intergénérationnelle, pour faire vivre les valeurs de fraternité des quartiers Nord. Une journée pour mettre en valeur les associations de proximité. 

Point de départ d’une renaissance des associations de quartier. « Il s’agit de mettre en valeur tout ce travail-là et surtout les personnes qui ont émergé, grâce à lui », poursuit le président de Zik Animation. Les associations ont agi comme des révélateurs de talents. Lyece Choulak cite une série de métiers, aujourd’hui occupés par des adultes qui autrefois sont passés par les clubs de foot, ou de judo de Bassens, ou de la Busserine. Certains sont devenus juriste, prof, médecin, ingénieur. « Un prof sorti de la Castellane a la même valeur qu’un Zidane », souffle-t-il. Cette forte valeur ajoutée n’offre nulle autre comparaison. La forte identité des quartiers ne serait rien sans ces associations de proximité. La prochaine fois, Frater’cité se délocalisera sur d’autres quartiers de Marseille. Pourquoi pas le 1er arrondissement, en plein centre de la ville.

 

UN NOUVEAU TERRAIN DE JEU

Sur le terrain de foot où s’affrontent les gamins dans des matchs très disputés, la jeune équipe de Quartier Nord EFC, emmenée par Elhad, remporte une première victoire. La disparition des clubs de proximité a poussé l’équipe dirigeante à inciter les jeunes joueurs de tous horizons à former une seule et même équipe. Quartier Nord EFC a privilégié autant sa fonction éducative que sportive. « Il fallait agir sur les comportements et ce dès le plus jeune âge. Il s’agit de recréer une dynamique et de montrer l’autre visage de nos quartiers », souligne Elhad.

Chemlana, l’association de Chadli Karamane entièrement dédiée aux arts martiaux, intervient dans de nombreux quartiers du Nord de la ville. Il raconte comment le manque de moyens agit sur la détermination des habitants.  

« Ici on ne perd pas espoir. Il y a des talents et on se bat pour qu’ils éclosent. Il faut montrer autre chose aux enfants », affirme-t-il. Après les élections municipales, ce président de club a quitté le 13e arrondissement pour ne pas avoir à s’afficher avec un certain maire... FN.

 

Catherine Walgenwitz


Écrire commentaire

Commentaires: 0